Urbex : que dit la loi ?

Urbex : que dit la loi ?

Urbex : que dit la loi ?

 

Oui, l'exploration urbaine, plus connue selon le raccourci « urbex », est une pratique fascinante. Elle invite à l’aventure. Elle permet de visiter, de photographier, de filmer des lieux abandonnés, chargés d'histoire et de mystère. Des sites dépeuplés qui séduisent l’imaginaire et suscitent de nombreuses émotions. Mais que dit la loi à propos de cette activité à la fois sportive et artistique ? Est-il légal de s’y adonner ? Si oui, dans quelles conditions ?

En tant que spécialistes de ce domaine passionnant, nous revenons sur ces questions fondamentales. Précisons que nos explications valent pour la France ; si vous envisagez un voyage vers d’autres contrées, il est essentiel de se renseigner quant aux règles locales.

 

Légalité et Urbex : une frontière parfois difficile à identifier 

 

L'exploration urbaine, notamment rendue populaire par les « vlogueurs » de tous horizons, se vit telle une odyssée hors du temps. Elle conduit ses adeptes à inspecter des manoirs, des usines abandonnées, des hôpitaux désaffectés, ou encore des catacombes. Autant de localités dont l’ambiance et l’architecture… marquent une rupture avec la réalité.

Seulement voilà : garder les pieds sur terre (ou sous terre, pour les plus téméraires ) reste essentiel. Il faut aborder chaque nouveau voyage au cœur de l’inconnu au cas par cas, en se renseignant sur les sites concernés. Il y a quelques bons réflexes à prendre… et à garder.

Voici plusieurs scénarios possibles, relatifs à la dimension légale de l’urbex :

    • Selon les situations, la personne commet une infraction… parce qu’elle se rend coupable d’une effraction de la propriété privée. À l’occasion d’un article très récent du Figaro, un avocat interpellé a mis en avant l’article 226-4 du Code Pénal.

      Ce texte de loi ne s’applique qu’à des circonstances précises. Il faudrait que l’endroit exploré soit une résidence, et que l’une de ses entrées au moins soit forcée par vos « soins ». Si tous ces paramètres sont réunis, en effet, l’urbex débouche sur un délit.
    •  En revanche, si vous admirez et sondez les vestiges d’un parc d’attractions ayant cessé son activité, il n’y a pas de risque juridique au sens strict du terme…
    •  … sauf si vous êtes à l’origine de dommages sur place. La moindre détérioration s’apparente à du vandalisme, au sens de l’article 322-1 du Code Pénal. Il est essentiel de traiter les surfaces, les structures, la végétation sur place. Même si aucune exploitation n’est en cours, tout propriétaire a le droit d’attendre une préservation de son bien

A-t-on déjà fait le tour de cette question fascinante ? Non, pas exactement. En effet, il est important de distinguer la légalité de l’éthique

 

 

Pratiquer l’urbex de manière respectueuse : une démarche indispensable

 

Une solution permettant de concilier la passion de l'urbex et le respect d’autrui consiste en un dialogue entre les explorateurs urbains et les propriétaires. Recherchez les coordonnées en amont. Contactez les personnes indiquées au registre foncier. Même si cela semble contradictoire par rapport à cette démarche intrépide qu’est l’urbex, cela permet d’écarter les conflits.

Par la même occasion, vous pourrez réclamer un droit d’exploitation et de diffusion des images. En effet, si vous publiez sur votre vlog ou votre chaîne YouTube une scène qui rappelle un nom, un visage sans autorisation… vous devenez coupable d’une violation de la vie privée (article 9 du Code Civil).

À ce sujet, voici cinq conseils élaborés par nos soins contribuant à pratiquer l’urbex de manière bienveillante et éthique.

Urbex : un compromis entre aventure, civilité, sécurité et écoresponsabilité 

Mettons en avant quelques principes et valeurs d’une grande importance. Ils concernent toutes celles et tous ceux qui désirent vivre ce genre d’expéditions uniques et intenses. Certains ont un lien avec la loi – d’autres invitent à la raisonnabilité et au bon sens.

  • Ne laissez aucune trace de votre passage. Cette recommandation s’applique à la nature comme aux éléments d’architecture. 
  • N’emportez aucun objet, aucun élément trouvé sur place. L’absence d’affectation du site n’autorise pas le « self-service », si on ose l’expression.
  • Portez toujours un équipement de sécurité adapté au lieu exploré. On pense notamment au casque, aux gants, à une lampe de poche, ou encore à des chaussures robustes, parées pour l’exploration. Il en va de votre intégrité physique… voire de votre survie. 
  • Évaluez soigneusement les risques avant d'investir un lieu. Il faut pouvoir anticiper les structures potentiellement instables, les voies difficilement praticables… quitte à renoncer. Le challenge ne vaut pas toujours la peine d’être accepté, s’il suppose un trop grand danger. C’est une règle que chacun(e) devrait suivre sans y déroger. 
  • Comme nous le mentionnions ci-dessus, lorsque vous partagez des photos, des vidéos, des médias qui retracent votre parcours, soyez conscient(e) des enjeux. Saviez-vous, notamment, que certaines vidéos d’urbex ont… donné des idées à des pilleurs peu scrupuleux ? 

Quel que soit votre objectif, votre mission personnelle, pensez à l'impact de vos publications sur les réseaux sociaux. Considérez l'ensemble des règles éthiques, légales et morales relatives au partage d'informations à propos de ces lieux exceptionnels. L’échappée n’en sera que plus belle !

 

L’urbex et la loi : ce qu’il faut retenir 

 

Étrangement, de nombreux sites Internet décrivent l’urbex comme illégal… sans forcément donner d’explications. C’est pourquoi nous avons tenu à faire le point de manière objective et complète.

Non, en soi, l’exploration urbaine ne constitue pas une infraction. Elle ne fait l’objet d’aucune interdiction. En revanche, certains comportements, certains choix peuvent tomber sous le coup de la loi, dans ce contexte comme dans plusieurs autres. Vous l’aurez compris : parcourir des lieux abandonnés ne s’improvise pas. Chaque élément compte et pèse dans la blaance. Assurez-vous d’anticiper ce moment unique sous tous ses aspects.

Sécurité, recherche d’informations, demandes d’autorisation… tout cela permet à l’urbexeur de vivre sa passion dans les meilleures conditions. Ce qui peut sembler contraignant aide, au contraire, à mieux vivre chaque instant.

Nos cartes offrent justement le moyen de se repérer et de se préparer. Fiables, complètes, elles sont disponibles dès maintenant à des prix très abordables. Alors, quelle sera votre prochaine destination ?

 

 

RELATED ARTICLES